12 Octobre. Jour de résistance des peuples originaires contre les méga-projets

12 Octobre 1492, Christophe Colomb découvre les Amériques
En Espagne, c’est un jour de fête Nationale, celui del Dia de la Raza o de la Hispanidad
Un jour de « fierté » de la part des oppresseurs

Au Mexique, c’est un jour maudit
Une date qui rappelle les atrocités commises par les conquistadors
Une jour pour montrer la détermination des peuples originaires à dire
NON LE MEXIQUE N’EST PAS A VENDRE
NON AUX NOUVEAUX COLONIALISTES DU XXIème SIECLE

             527 ans après, Marichuy (1) le réaffirme avec force dans une interview à un journal espagnol  (2) « Je vais expliquer cette date du point de vue des peuples autochtones du Mexique. En Espagne, on l’appelle la découverte de l’Amérique. Au Mexique, on l’appelle la mise en sang de l’Amérique. Dès que les conquistadors sont arrivés, il y a eu des massacres, des meurtres. Ils nous ont imposé leur force. Ils portaient d’une main une croix et de l’autre une épée et s’il cela ne te convainquaient pas, ils te forçaient. Mais ce n’est pas quelque chose qui a pris fin, ce qui a commencé le 12 octobre est encore reproduit avec l’imposition de méga-projets. C’est une autre façon de nous coloniser avec des projets qui apportent la mort. À l’école, ils nous ont appris que les Indiens étaient des sauvages. C’est totalement faux. Les communautés ont et avaient leur mode de vie. Les conquistadors sont venus chercher de l’or et de l’argent, et c’est la même chose qui se passe maintenant. Ils veulent en finir maintenant, par la mort, la répression. Qu’est-ce qu’on va fêter aujourd’hui ? Ils nous ont fait croire dans les écoles que c’était bien, qu’ils apportaient le profit sur notre terre, mais quel est le bénéfice si cela a juste servi à assassiner notre peuple ? Ils ont volé notre or, notre argent, cela ne sert à rien de célébrer cette date ».

            Au Mexique, les peuples originaires ne renoncent pas et en ce 12 Octobre, ils organiseront dans tout le pays une « Journée Globale en défense de la vie et de notre territoire » en mémoire de Samir Flores, membre du Congrès National Indigène, assassiné le 20 février 2019, sous la présidence de Lopez Obrador.

ZAPATA VIVE ! LA LUCHA SIGUE !
ZAPATA VIVE ! VIVE  !! LA LUCHA SIGUE ! SIGUE !!

 

Traba, 14 Octobre 2019

A Miguel qui vient de retrouver la liberté
Parce qu’il n’y a rien de plus beau au monde que de voir un pote sortir de prison

 

(1) Porte parole du Conseil Indigène de Gouvernement (CIG) désignée par les zapatistes. Elle s’est présentée comme candidate indépendante aux élections présidentielles de 2018.

(2) https://www.eldiario.es/norte/Espana-descubrimiento-America-Mexico-desangramiento_0_950505299.html

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *